Les Nouvelles Familles

Salvatore D’Amore

 

 

La thérapie familiale se confronte de plus en plus avec les changements de composition, de culture et d’orientation sexuelle qui caractérisent les familles actuelles.

Ces nouvelles familles et parentalités font face à des défis qui sont communs à toute famille mais qui sont aussi uniques.

Avant d’intervenir, le thérapeute a besoin de déconstruire certaines idées, idéaux, idéalisations d’être et de faire famille basés sur la complémentarité rigide des statuts biologiques, légaux, affectifs et filiatifs des parents et coparents.

Dans le cadre de cette formation, les bases théoriques et cliniques des processus relationnels clés de la recomposition, de la monoparentalité et de l’homoparentalité seront abordées. A travers des cas cliniques, nous analyserons les demandes des nouvelles familles, nous construirons des hypothèses diagnostiques systémiques et des redéfinitions de la plainte sur base d’une lecture contextuelle qui tiendra compte tant des défis attendus du cycle de vie mais aussi des stresseurs psychosociaux (discrimination, exclusion, isolement, pauvreté, sexisme, hétéronormativité…).

 Il s’agira donc de :

-Se familiariser avec les concepts clé de la psychologie de la diversité familiale et de couple

-Formuler des hypothèses diagnostiques basées sur les spécificités des nouvelles familles

-Repérer et activer les ressources au sein des nouveaux couples et familles

-Appliquer des techniques de travail sensibles aux différences organisationnelles et symboliques.

-Superviser des pratiques d’intervention

 

Méthodes Pédagogiques :

Les huit journées seront caractérisées par l’alternance de modules théoriques et pratiques. En ce qui concerne la pratique nous co-construirons ensemble des jeux de rôles, analyse de vidéos et analyse de suivis thérapeutiques.

 

Première et deuxième journée : Transitions, pertes et nouvelles identités du familial

 Les nouvelles familles (recomposées, monoparentales, mixtes, homoparentales..) se construisent à partir de transitions complexes (ruptures, séparations, divorces, migrations, coming-out…). Des multiples pertes s’accompagnent ces évènements imprévus. Ces pertes touchent, en particulier, le sentiment d’appartenance des enfants tout comme des adultes.

Dans ce contexte, la gestion des affects endeuillés ne peut pas être abordée comme dans le cas des pertes définitives mais elle demande l’élaboration d’une série de réponses affectives et relationnelles adaptées aux différents défis propres aux dynamiques de chaque couple et famille.

 

 Programme

-Introduction à l’approche de la diversité familiale

-Les transitions imprévues du cycle de vie (séparation, divorce, migration, coming-out)

-Perte ambiguë : nature et phénoménologie

-Les pertes chez les enfants et les parents dans les nouvelles familles

-L’approche clinique basée sur la résilience

-Le travail thérapeutique avec les familles ayant vécu des pertes multiples

-Le travail sur le soi de l’intervenant

 

Troisième et Quatrième Journée : Familles Recomposées

Les familles recomposées doivent faire face à plusieurs défis d’ordre organisationnel et symboliques. Les  question des statuts, des taches, du temps des enfants au regard de celui des parents, la gestion des multiples appartenances mais aussi des pertes ambigües est au cœur de l’intervention clinique. Il s’agit de construire des nouvelles appartenances tout en intégrant les anciennes dans un dialogue fécond et respectueux de la place, du statut et des appartenances multiples de chaque membre (enfant, ex, beaux-parents, nouveau enfant).

Programme :

-les dynamiques relationnelles des familles recomposées

-les besoins et les questions des enfants

-La place, le rôle, les statuts des parents, beaux-parents et des ex

-Les pertes, les liens de loyauté et des changements systémiques

-Les tâches et les styles parentaux

-La création d’une nouvelle identité familiale par les routines et les rituels

-Le soutien des familles d’origine, amis et réseaux

 

Cinquième et Sixième Journée : Familles Monoparentales

Les familles monoparentales sont de plus en plus fréquentes. Elles peuvent être l’issue d’un divorce, d’une séparation, d’un choix à travers un recours à une procréation médicalement assistée et/ou une adoption. La nature des dynamiques familiales change selon l’accès à la parentalité et sont déterminées par la présence ou l’absence des ex, le soutien de la famille d’origine, la narration des origines, la surcharge éducative, la solitude et les conditions socio-économiques.   Il s’agit de pouvoir activer des ressources internes et externes à la famille monoparentale afin de promouvoir le soutien au parent et le fonctionnement adéquat des relations intergénérationnelles, trigénérationnelles et sociales.

 

Programme :

-La monoparentalité comme nouvelle constellation familiale

-La gestion des stress liés à la surcharge éducative, à la solitude et aux conditions socio-économiques

-Les besoins des enfants

-La place des enfants et les liens avec le parent

-Le travail thérapeutique avec le parent, les enfants et les familles d’origine

 

Septième et Huitième Journée : Les familles homoparentales

Les couples et les familles avec partenaires et parents LG (lesbiens et gays) sont souvent passés sous silence dans l’approche systémique. Pour le clinicien, il est intéressant de prendre en considération l’impact de l’homophobie, de l’hétérosexisme, de l’hétéronormativité dans la vie quotidienne de ces couples, de ces familles et de leurs enfants. En particulier dans la consultation clinique, il semble important d’en évaluer leur degré de stress, d’ambiguïté relationnelle, d’homonégativité intériorisée ainsi que de support social.   

Programme

-Le contexte socio-politique des familles homoparentales

-La diversité des familles homoparentales

-L’impact de l’hétérosexisme et de l’hétéronormativité

-Le stress de minorité, l’ambiguïté relationnelle et le faible soutien social

-Les issues developpementales et les besoins des enfants

-Les pistes thérapeutiques avec les parents, enfants et le réseau.

 

Public concerné : Psychologues, psychothérapeutes, éducateurs, assistants sociaux, médiateurs, enseignants

Durée : 8 jours

Coût 2019 par personne : 1700 €

PARIS 2019: 24, 25 juin - 13, 14 septembre - 4, 5 octobre - 15, 16 novembre 2019